Leroux

Chroniques

Catégorie : humeur (Page 1 sur 6)

Céline Hequet : entre le mépris de classe et le déshonneur face à sa société d’accueil

enter image description here Connaissez-vous Ricochet Média? Il s’agit d’un groupe de presse dont l’organe de diffusion principal est un site internet, Ricochet. Source fréquemment utilisée par les admirateurs et les activistes de la gauche métropolitaine à tendance Solidaire pour diffuser du contenu éditorial, Ricochet ne publie que du contenu idéologiquement dans l’air du temps. La nouvelle chroniqueuse du Devoir, Aurélie Lanctôt, est d’ailleurs issue de ce média. Une autre chroniqueuse, Céline Hequet, y sévit toutefois. Doctorante en sociologie à l’Université McGill, elle représente à elle seule tout ce qu’il y a d’insupportable et de dommageable à gauche pour la survie et l’émancipation de l’âme québécoise. Son plus récent papier intitulé « Les arguments pour l’indépendance du Québec (ou leur absence) » atteint des sommets en cette matière. Céline Hequet a été accueillie à un moment où à un autre par la société québécoise. Mais la respecte-t-elle aujourd’hui, cette société qui permet son épanouissement et son éducation à des niveaux supérieurs? Non, et c’est proprement scandaleux. Voyons pourquoi.

Lire la suite

Terre nourricière

enter image description here
Il fallait que nous retrouvions la terre pour sentir encore vivre le pays.

Lire la suite

Les infréquentables

Voyageur au dessus des nuages, Caspar David Friedrich

La constitution d’un esprit original et non-enclavé au XXIe siècle est un défi de tous les instants. À l’heure où l’on songe, outrés, aux livres décrétés à l’index par l’Église de jadis, on se rend compte que la censure n’a régressé qu’en apparence tant la lecture de certains auteurs et de certains ouvrages sont aujourd’hui condamnés par les figures d’autorité oeuvrant dans l’espace public. C’est l’apanage de ces nouveaux curés que sont les intellectuels médiatiques et académiques de prescrire la pensée correcte, et cette pensée correcte est celle de la déconstruction et de la course vers la décadence. Il est vrai de dire qu’il n’existe désormais que peu d’ouvrages officiellement interdits mais, comme les États quant à leurs relations géopolitiques, les gardiens de la moralité d’aujourd’hui sont passés du hard power au soft power pour assoir leur autorité. L’efficacité de ces techniques est terrifiante.

Lire la suite

Page 1 sur 6

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén