Foule

On m’a signalé, lors de mon ermitage au bord du golfe Saint-Laurent, que mon papier Québexit avait fait l’objet d’une critique de la part de Pierre-Luc Brisson, dans un billet de son blogue au journal Voir intitulé Le peuple et ses alliés de circonstance. Dans le même billet, Mathieu Bock-Côté était aussi écorché. Pour Brisson, nos « analyses bâclées font (…) l’économie d’une nécessaire réflexion sur la campagne du leave » et ses dérives xénophobes démagogiques. Nous serions, Bock-Côté et moi, des penseurs conservateurs qui ne se pâment pour le peuple que lorsqu’il s’exprime en nous faisant plaisir et qui, autrement, le mépriserions. De retour de mon séjour purificateur, je me permettrai ici une réponse.

Lire la suite