Leroux

Chroniques

Mois : avril 2016 (Page 1 sur 4)

Libre d’éructer?

enter image description here Suite au bouleversant passage d’Alexandre Taillefer à Tout le monde en parle dimanche dernier, le controversé animateur de radio Jeff Fillion a jugé approprié de se jeter à bras le corps dans les profondeurs abyssales de la bêtise en se connectant à son compte Twitter pour éructer les 140 caractères qui allaient mettre sérieusement en péril sa deuxième chance au micro d’une radio commerciale. Taillefer, dans son entrevue, racontait que son défunt fils, avant de s’enlever la vie, avait envoyé sur une plateforme web appartenant maintenant à Amazon un message de détresse où se trouvait le mot suicide. Il mentionnait, les larmes aux yeux, qu’il entendait contacter Amazon pour les sensibiliser à la question et chercher avec eux une méthode pour détecter les utilisateurs en détresse psychologique et leur apporter de l’aide. Le commentaire de Taillefer était fait sans animosité. Il s’agissait plutôt, on le devine, d’une façon de faire que son fils ne soit pas mort en vain. Fillion, dans toute sa grâce, a réagi au drame vécu par celui qu’il traite régulièrement de « BS corporatif subventionné ». « C’est la faute de Amazon… :p :p Alexandre Taillefer s’ouvre avec émotion sur la mort tragique de son fils »

Lire la suite

S’investir dans la cité

Alexandre Taillefer Dans une société où le cynisme et le désengagement sont légion, il est important de ne pas oublier de saluer ce qui nous semble porteur d’espoir et d’optimisme. Je parle souvent de ma réticence face aux fantasmes de la table rase que partagent de plus en plus de citoyens, d’intellectuels et de militants en soif d’émotions fortes. J’ai tendance à croire que de s’inscrire radicalement en faux du monde dans lequel on évolue en espérant le faire progresser est non seulement assez vain, mais qu’il s’agit d’une tendance globalement néfaste si elle se répand trop allègrement. J’ai assez confiance en l’histoire pour présumer que, malgré l’imperfection des systèmes sociaux-politiques qui se sont lentement constitués et dans lesquels nous barbotons joyeusement aujourd’hui, il est probablement plus prudent de s’y investir corps et âme pour les améliorer que de souhaiter les jeter par terre. Il y a en ce sens dans le progrès, à mes yeux, une composante conservatrice nécessaire pour que nous n’agissions pas, au regard de l’histoire qui s’écrit, comme des chiens fous bien amusants, mais franchement peu constructifs, mais plutôt comme une unité civilisationnelle cohérente et intelligente.

Lire la suite

Nuit Debout : d’une tyrannie à l’autre

Alain Finkielkraut
Le mouvement Nuit Debout a tout pour plaire. D’abord parce qu’il s’inscrit parfaitement dans l’air du temps. À la fois grande fête populaire et mouvement contestataire baigné d’indignation, ce sit-in installé surtout à Paris, Place de la République, attire en ses rangs une grande variété de fâchés institutionnalisés assoiffés de printemps. Au départ mû par un rejet de la Loi Travail proposée par Myriam El Khomri, la Nuit Debout s’est élargie et, on le devine, est devenue l’occasion de contester globalement les institutions politiques et le système économique d’aujourd’hui. Dans la nuit du 16 au 17 avril, Yanis Varoufakis, l’ex-ministre des finances Grec et spécialiste de la Game Theory ayant perdu à son propre jeu, s’est présenté à la foule pour s’adresser à elle a été accueilli en véritable héros. Plus tard, Alain Finkielkraut, soucieux d’aller écouter et jauger le mouvement par lui-même et non à travers du filtre médiatique, s’est fait immédiatement chahuter, insulter et expulser.

Lire la suite

Page 1 sur 4

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén