Leroux

Chroniques

Mois : juillet 2016 (Page 1 sur 3)

PQ Académie – Jean-François Lisée

Source : Le Devoir Chers amis, chaque seconde nous rapproche du moment fatidique où le Parti Québécois décidera de l’identité de son prochain chef, chef qui, on l’espère, sera celui qui pilotera le navire lors des élections de 2018. J’ai parlé abondamment de cette course à la chefferie sur ce blogue dans les moments qui ont suivi la démission explosive de Pierre Karl Péladeau. J’avais identifié, dans ces divers textes, quelques enjeux qui me semblaient importants pour la course qui se dessinait. J’ai, par la suite, fait le choix de ne plus en parler pour un temps. Il fallait laisser le temps, d’abord, au PQ d’adopter les règlements de ladite course. Il fallait ensuite voir quels seraient les candidats en lice et, finalement, laisser le temps à ceux-ci de déployer leur « image de marque » et de lancer quelques propositions. Ceci étant fait, je me propose d’écrire un texte sur chacun des candidats. Voici le premier de la série : Jean-François Lisée.

Lire la suite

Les elfes

Source : roundtheworldwego.com J’écoutais hier un passionnant documentaire sur l’Islande. La nation islandaise est franchement fascinante, comme d’ailleurs bien des peuples scandinaves et nordiques. Ils sont réputés heureux, ont souvent un très faible taux de criminalité. Périodiquement, au Québec, nous nous surprenons à les regarder, envieux, nous demandant pourquoi diable nous-mêmes, peuple relativement septentrional, ne nous développons pas selon ces séduisants modèles scandinaves. Énergies vertes, sociale-démocratie décomplexée, design épuré : leur monde semble moderne, bien en avance sur le nôtre et franchement moins empêtré dans les débats marécageux qui affligent la plupart des pays occidentaux en cette époque trouble. Pourquoi en est-il ainsi? Pourquoi cet air d’aller socio-politique, culturel et économique? Ce documentaire m’a permis de voir, encore une fois, ce qui semble être une constante chez ceux qui n’ont pas de difficulté à sortir du repli narcissique que favorise notre étrange époque.

Lire la suite

Le peuple

Foule

On m’a signalé, lors de mon ermitage au bord du golfe Saint-Laurent, que mon papier Québexit avait fait l’objet d’une critique de la part de Pierre-Luc Brisson, dans un billet de son blogue au journal Voir intitulé Le peuple et ses alliés de circonstance. Dans le même billet, Mathieu Bock-Côté était aussi écorché. Pour Brisson, nos « analyses bâclées font (…) l’économie d’une nécessaire réflexion sur la campagne du leave » et ses dérives xénophobes démagogiques. Nous serions, Bock-Côté et moi, des penseurs conservateurs qui ne se pâment pour le peuple que lorsqu’il s’exprime en nous faisant plaisir et qui, autrement, le mépriserions. De retour de mon séjour purificateur, je me permettrai ici une réponse.

Lire la suite

Page 1 sur 3

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén